Une fois n’est pas coutume : un même sujet et deux croquis. Cette fois, j’ai tenté deux exercices d’une demi heure pour expérimenter deux styles différents.

La première est réalisées tout en lignes courbes, comme un croquis que j’avais déjà fait. J’ai tenté de faire quelque chose de plus régulier, comme pour des hachures. On final, nous allons dans le mouvement et les gris.

La seconde est réalisée à partir de l’idée que plus une couleur est chaude, et plus l’objet se rapproche du spectateur. C’est un effet d’optique, inspiré par la perspective atmosphérique : les longueurs d’ondes de rouge voyagent moins loin dans l’espace. De plus l’atmosphère absorbent le rayonnement. Ce procédés, qui ne tient pas comptes des teintes réeles du sujet, est empruntés des Fauvistes.

Publicités